Pays en développement

Ce qu’on appelle un pays en développement possède les caractéristiques suivantes :
● Mauvais approvisionnement alimentaire de la population
● Pauvreté ou faible revenu par habitant
● Absence ou insuffisance des soins de santé ,mortalité infantile élevée, faible espérance de vie
● Accès insuffisant à l’éducation , taux élevé d’analphabétisme
● Taux de chômage élevé, distribution inégale des ressources existantes, faible niveau de vie
L’IDH (indice de développement humain) a été créé par l’ONU pour évaluer le niveau de vie et quantifier certains des critères mentionnés ci-dessus (p. ex. éducation, espérance de vie, revenu). Il a pour objectif d’attirer l’attention internationale sur le bien-être humain plutôt qu’uniquement sur la prospérité économique. Selon le Rapport sur le développement humain 2011, la Norvège est en tête du classement mondiale de l’IDH avec un score de 0,943. La Suisse est à la 11ème place avec un score de 0,903 et donc toujours dans la plus haute des 4 catégories. La liste se termine par la République démocratique du Congo (0,286), le Niger (0,295) et le Burundi (0,316).

Il n’existe cependant pas de définition communément acceptée. La définition de la catégorie des pays en développement est en grande partie responsable de quels pays et en quel nombre y sont classés. Il est donc impossible de déterminer sans équivoque desquels il s’agit. Le Fonds monétaire international (FMI), par exemple, utilise les critères suivants pour définir un pays en développement :
● Revenu par habitant
● Diversification des exportations (polyvalence des biens exportés)
● Intégration dans le système financier international
D’un point de vue économique, on parle d’un pays en développement lorsqu’une grande partie de la population est active dans le secteur agricole. En outre, on prend en compte si le travail du sol est encore traditionnel et utilise peu de moyens mécaniques. Les secteurs de l’industrie et des services sont encore peu développés. Enfin, les pays qu’on considère en développement sont pour la plupart lourdement endettés, ce qui a pour conséquence un manque de capitaux et des difficultés à commercer avec l’étranger.

Neuste Artikel

  1. Votations
Dans les cantons de montagne, des moutons ont été dévorés à plusieurs reprises par des loups ces dernières années, ce qui a soulevé des questions sur la biodiversité et la coexistence paci-fique entre les hommes et les animaux. Celles-ci provoquent souvent un clivage entre les cantons de montagne concernés et le Plateau central. Un loup dans la vieille ville de Soleure, d’Aarau ou de Berne ferait presque certainement sensation. Il est donc crucial de clarifier la compétence des cantons dans la régulation des populations, c’est pourquoi une révision partielle a d’abord été discutée.
  1. Votations
Les forces aériennes suisses disposent actuellement de 56 avions de combat. Il s’agit d’ici, plus précisément, de 30 F/A-18 C/D Hornet, qui ont été acquis en 1997. Les 26 F-5 E/F Tiger, qui font partie de la flotte aérienne depuis 1978, sont obsolètes, car ils ne sont que d’un usage limité. Actuellement, tous les 56 avions de combat sont en service pour trois missions principales, la garantie de la souveraineté de l’espace aérien suisse, un service de transport aérien, ainsi que pour observer le trafic aérien quotidien. Avec la fin de leur durée d’utilisation en 2030, l’achat de nouveaux avions de combats ainsi qu’une modernisation du système de défense sol-air ont été décidés au parlement en décembre 2019.

Bleiben Sie informiert

Neuste Diskussionen


Willkommen bei Vimentis
Werden auch Sie Mitglied der grössten Schweizer Politik Community mit mehr als 200'000 Mitgliedern
Tretten Sie Vimentis bei

En vous inscrivant, vous acceptez notre directives pour les blogs